PROJET AUTOBLOG


Neros

Site original : Neros

⇐ retour index

Mise à jour

Mise à jour de la base de données, veuillez patienter...

Quelque chose m'a choqué dans Life is Strange…

jeudi 9 février 2017 à 07:56
Quelque chose m'a choqué dans Life is Strange…

Cette nuit j'étais en train de jouer à Life is Strange, un jeu absolument formidable où on joue une jeune étudiante, Max, qui découvre qu'elle a un pouvoir de remonter un petit peu le temps pour pouvoir changer le cours des événements. Un jeu qui prend aux tripes, un jeu où je me sens vraiment impliqué dans la vie de cette fille et où je me questionne à fond sur chacune des décisions qu'il faut prendre.

Je viens de finir le chapitre 2 du jeu et à la fin on a le droit à des statistiques sur nos choix par rapport à ceux des joueurs du monde entier et c'est là que ça m'a choqué.

Quelque chose m'a choqué dans Life is Strange…

Vous voyez, la première stat qui dit :

  • Vous avez dit à Kate d'aller voir la police : 36 %
  • Vous avez conseillé à Kate d'attendre d'avoir des preuves : 64 %

Cette statistique me pose un problème, un gros problème.

Pour l'expliquer, je me dois de contextualiser : Kate est une chrétienne très pratiquante prônant l'abstinence, que tout le monde semble détester et rejeter, alors qu'elle est pourtant très sympathique, et on remarque vite que cela va très mal pour elle. Un matin vous découvrez qu'une vidéo d'elle tourne sur Internet et que tout le campus se la partage. On apprend que sur cette vidéo on la voit totalement déconner et se mettre à embrasser plein de garçons. Tout le monde en rigole, même sa famille la rejette et elle s'enfonce dans sa dépression…

En discutant avec elle, vous apprenez qu'elle s'est rendu à une fête du « Vortex club », le club élitiste du campus qui est géré par un certain Nathan Prescott, un gosse de riche qui se croit tout permis, qui se trimbale avec une arme et qui est surtout le plus gros connard de l'Univers.

Vous lui demandez des détails sur cette soirée, parce que quand même ça ne lui ressemble pas du tout, et elle vous dit que ce fameux Nathan a glissé un truc dans son verre, qu'il la emmené quelque part en voiture prétextant l'emmener à l'hôpital et qu'elle ne se souvient plus de rien. Puis elle se découvre sur la vidéo le lendemain. Et c'est là que le jeu vous propose un choix qui est soit de lui dire d'aller voir la police, soit d'attendre d'avoir des preuves. Pour moi c'était évident qu'elle disait la vérité (le jeu fait tout pour que vous la croyez, c'est très réaliste, vraiment) donc je lui ai dit d'aller voir la police. Pour moi, c'est le choix normal, celui que tout le monde a dû prendre. En prenant la deuxième option, vous passez clairement le message que vous avez des doutes sur ce qu'elle dit et que sa parole ne vaut pas grand chose car il faut des preuves.

Comment 2/3 des joueurs au niveau mondial ont-ils pu choisir la deuxième option ? Franchement, c'est quoi le délire ? Non mais, parce que, histoire d'enfoncer le clou, c'est la seconde fois qu'on vous raconte une histoire similaire, de la bouche de votre meilleure amie et qui concerne ce même Nathan ! Ce dernier qui a même tenté de la tuer (en fait il le fait vraiment, mais vous pouvez remonter le temps, tout ça).

De plus, les joueurs ont bien compris la situation puisqu'ils ont été 86 % à répondre à l'appel de Kate (le lendemain après qu'elle vous a raconté tout ça) et qu'ils ont été 72 % à dénoncer Nathan au principal de l'établissement.

Non, là où ça m'énerve le plus, c'est que ce n'est pas la première fois que je suis confronté à ce genre d'histoire, mais la première était dans la réalité. Une nuit, une amie m'appelle, en détresse, me disant qu'elle s'est réveillé, les vêtements mal remis, dans la voiture d'un garçon après qu'il lui a proposé de la ramener chez elle. Elle était encore dans le brouillard mais j'avais très bien compris qu'il l'avait drogué puis violé. Je suis resté sonné un moment mais je lui ai dit, évidemment, d'appeler immédiatement la police et que j'étais avec elle. Quel espèce d'être humain aurai-je été si j'avais mis son histoire en doute ? Si j'avais dit, que bon, faut des preuves quoi ? Bah, visiblement, c'est ce que ferait 2/3 des gens ?

Le plus terrible ? Mon amie n'a pas appelé la police et elle ne souhaite plus aborder le sujet… Moi-même j'ai subi une violente agression par un membre de ma famille où j'ai cru vivre les dernières secondes de ma vie, un rejet complet de toute une branche familiale et on m'a empêché d'aller à la police « pour ne pas causer plus de problème ». Même mon médecin de famille a refusé de faire un constat pour les mêmes raisons. Chaque jour je regrette de ne pas être allé voir la police et 6 ans plus tard j'en fais encore des cauchemars. J'ai passé un temps incroyablement fou à lire quantité de trucs, consulté des psys dont je n'ai toujours pas compris le concept… et bien que j'en ai jamais parlé à cette amie, ce qu'il lui est arrivé n'a fait qu’amplifier ce qu'il y avait de mon côté.

Cependant, jouer ce personnage, non, plutôt incarner ce personnage qui est confronté a une histoire terrible, qui laisse au joueur le choix de l'action, la tentative de suicide de Kate et voir la stat finale a eu sur moi un sacré effet. Je ne saurai dire lequel exactement mais en tout cas, ça m'a précipité sur mon blog que j'avais délaissé depuis presque 2 ans et je me suis mis à raconter tout ça…

En toute franchise, quand un proche a besoin d'aide, aidez-le et, surtout, croyez-le. Quand quelque chose de grave arrive, essayer de le convaincre d'allez voir la police. Il faut osez portez plainte. Il faut osez demander justice. Empêcher quelqu'un de le faire ou mettre sa parole en doute a des effets terribles. Adopter le « ça va passer » directement est la pire stratégie possible et cela détruit à petit feu.

Quelque chose m'a choqué dans Life is Strange…

jeudi 9 février 2017 à 07:56
Quelque chose m'a choqué dans Life is Strange…

Cette nuit j'étais en train de jouer à Life is Strange, un jeu absolument formidable où on joue une jeune étudiante, Max, qui découvre qu'elle a un pouvoir de remonter un petit peu le temps pour pouvoir changer le cours des événements. Un jeu qui prend aux tripes, un jeu où je me sens vraiment impliqué dans la vie de cette fille et où je me questionne à fond sur chacune des décisions qu'il faut prendre.

Je viens de finir le chapitre 2 du jeu et à la fin on a le droit à des statistiques sur nos choix par rapport à ceux des joueurs du monde entier et c'est là que ça m'a choqué.

Quelque chose m'a choqué dans Life is Strange…

Vous voyez, la première stat qui dit :

  • Vous avez dit à Kate d'aller voir la police : 36 %
  • Vous avez conseillé à Kate d'attendre d'avoir des preuves : 64 %

Cette statistique me pose un problème, un gros problème.

Pour l'expliquer, je me dois de contextualiser : Kate est une chrétienne très pratiquante prônant l'abstinence, que tout le monde semble détester et rejeter, alors qu'elle est pourtant très sympathique, et on remarque vite que cela va très mal pour elle. Un matin vous découvrez qu'une vidéo d'elle tourne sur Internet et que tout le campus se la partage. On apprend que sur cette vidéo on la voit totalement déconner et se mettre à embrasser plein de garçons. Tout le monde en rigole, même sa famille la rejette et elle s'enfonce dans sa dépression…

En discutant avec elle, vous apprenez qu'elle s'est rendu à une fête du « Vortex club », le club élitiste du campus qui est géré par un certain Nathan Prescott, un gosse de riche qui se croit tout permis, qui se trimbale avec une arme et qui est surtout le plus gros connard de l'Univers.

Vous lui demandez des détails sur cette soirée, parce que quand même ça ne lui ressemble pas du tout, et elle vous dit que ce fameux Nathan a glissé un truc dans son verre, qu'il la emmené quelque part en voiture prétextant l'emmener à l'hôpital et qu'elle ne se souvient plus de rien. Puis elle se découvre sur la vidéo le lendemain. Et c'est là que le jeu vous propose un choix qui est soit de lui dire d'aller voir la police, soit d'attendre d'avoir des preuves. Pour moi c'était évident qu'elle disait la vérité (le jeu fait tout pour que vous la croyez, c'est très réaliste, vraiment) donc je lui ai dit d'aller voir la police. Pour moi, c'est le choix normal, celui que tout le monde a dû prendre. En prenant la deuxième option, vous passez clairement le message que vous avez des doutes sur ce qu'elle dit et que sa parole ne vaut pas grand chose car il faut des preuves.

Comment 2/3 des joueurs au niveau mondial ont-ils pu choisir la deuxième option ? Franchement, c'est quoi le délire ? Non mais, parce que, histoire d'enfoncer le clou, c'est la seconde fois qu'on vous raconte une histoire similaire, de la bouche de votre meilleure amie et qui concerne ce même Nathan ! Ce dernier qui a même tenté de la tuer (en fait il le fait vraiment, mais vous pouvez remonter le temps, tout ça).

De plus, les joueurs ont bien compris la situation puisqu'ils ont été 86 % à répondre à l'appel de Kate (le lendemain après qu'elle vous a raconté tout ça) et qu'ils ont été 72 % à dénoncer Nathan au principal de l'établissement.

Non, là où ça m'énerve le plus, c'est que ce n'est pas la première fois que je suis confronté à ce genre d'histoire, mais la première était dans la réalité. Une nuit, une amie m'appelle, en détresse, me disant qu'elle s'est réveillé, les vêtements mal remis, dans la voiture d'un garçon après qu'il lui a proposé de la ramener chez elle. Elle était encore dans le brouillard mais j'avais très bien compris qu'il l'avait drogué puis violé. Je suis resté sonné un moment mais je lui ai dit, évidemment, d'appeler immédiatement la police et que j'étais avec elle. Quel espèce d'être humain aurai-je été si j'avais mis son histoire en doute ? Si j'avais dit, que bon, faut des preuves quoi ? Bah, visiblement, c'est ce que ferait 2/3 des gens ?

Le plus terrible ? Mon amie n'a pas appelé la police et elle ne souhaite plus aborder le sujet… Moi-même j'ai subi une violente agression par un membre de ma famille où j'ai cru vivre les dernières secondes de ma vie, un rejet complet de toute une branche familiale et on m'a empêché d'aller à la police « pour ne pas causer plus de problème ». Même mon médecin de famille a refusé de faire un constat pour les mêmes raisons. Chaque jour je regrette de ne pas être allé voir la police et 6 ans plus tard j'en fais encore des cauchemars. J'ai passé un temps incroyablement fou à lire quantité de trucs, consulté des psys dont je n'ai toujours pas compris le concept… et bien que j'en ai jamais parlé à cette amie, ce qu'il lui est arrivé n'a fait qu’amplifier ce qu'il y avait de mon côté.

Cependant, jouer ce personnage, non, plutôt incarner ce personnage qui est confronté a une histoire terrible, qui laisse au joueur le choix de l'action, la tentative de suicide de Kate et voir la stat finale a eu sur moi un sacré effet. Je ne saurai dire lequel exactement mais en tout cas, ça m'a précipité sur mon blog que j'avais délaissé depuis presque 2 ans et je me suis mis à raconter tout ça…

En toute franchise, quand un proche a besoin d'aide, aidez-le et, surtout, croyez-le. Quand quelque chose de grave arrive, essayer de le convaincre d'allez voir la police. Il faut osez portez plainte. Il faut osez demander justice. Empêcher quelqu'un de le faire ou mettre sa parole en doute a des effets terribles. Adopter le « ça va passer » directement est la pire stratégie possible et cela détruit à petit feu.

Bouygues embête ceux qui s'auto-hébergent

mercredi 29 avril 2015 à 01:35
Bouygues embête ceux qui s'auto-hébergent

En Août dernier, j'ai été très élogieux avec Bouygues et sa Bbox Sensation mais ils ont décidé de sortir une nouvelle mise à jour, la 9.4.14, avec certes des nouvelles fonctionnalités et des corrections de bugs mais avec une régression : la désactivation du loopback par mesure de sécurité.

Concrètement qu'est-ce que cela veut dire ? Simplement que si vous vous auto-hébergez, vous ne pouvez plus accéder à votre machine via son nom de domaine. Seulement via son adresse IP locale, ce qui est vraiment problématique puisque vous ne pourrez pas aller bien loin comme ça. Heureusement, cela ne change rien pour l'extérieur ou si vous passez par un VPN ou TOR. Mais pouvoir se connecter à sa machine de la sorte n'est pas quelque chose que l'on souhaite. Des personnes ayant des NAS ont aussi des problèmes, mais n'en possédant pas, je ne peux pas dire.

Alors, comment faire ?

Hé bien, pas beaucoup de choix... Soit changer de FAI mais c'est le genre de chose que personne n'aime faire et Bouygues reste bon malgré tout, soit faire l'acquisition d'un routeur et faire une redirection DMZ vers cet appareil.

C'est le second choix que j'ai pris. Un peu par hasard parce que j'avais déjà un routeur D-Link de branché qui me servait à remplacer le Wifi un peu faiblard de la Bbox par quelque chose de bien plus puissant et que l'on peut mettre plus facilement en hauteur.

Pour configurer ça, il faut vous rendre sur l'IP locale de la Bbox : 192.168.1.254 puis Configuration du routeur->DMZ->Activer le service et sélectionner l'IP de votre routeur.

Voilà, chez moi ça marche très bien comme ça mais c'est un peu dommage de devoir faire l'acquisition d'un appareil supplémentaire et de devoir passer par lui pour qui veut s'auto-héberger. Cela demande des frais et des connaissances supplémentaires rendant la chose plus difficile d'accès... Un peu nul de la part de Bouygues, faudra m'expliquer quelle est la raison de sécurité valable pour bloquer le loopback !

Bouygues embête ceux qui s'auto-hébergent

mercredi 29 avril 2015 à 01:35
Bouygues embête ceux qui s'auto-hébergent

En Août dernier, j'ai été très élogieux avec Bouygues et sa Bbox Sensation mais ils ont décidé de sortir une nouvelle mise à jour, la 9.4.14, avec certes des nouvelles fonctionnalités et des corrections de bugs mais avec une régression : la désactivation du loopback par mesure de sécurité.

Concrètement qu'est-ce que cela veut dire ? Simplement que si vous vous auto-hébergez, vous ne pouvez plus accéder à votre machine via son nom de domaine. Seulement via son adresse IP locale, ce qui est vraiment problématique puisque vous ne pourrez pas aller bien loin comme ça. Heureusement, cela ne change rien pour l'extérieur ou si vous passez par un VPN ou TOR. Mais pouvoir se connecter à sa machine de la sorte n'est pas quelque chose que l'on souhaite. Des personnes ayant des NAS ont aussi des problèmes, mais n'en possédant pas, je ne peux pas dire.

Alors, comment faire ?
Hé bien, pas beaucoup de choix... Soit changer de FAI mais c'est le genre de chose que personne n'aime faire et Bouygues reste bon malgré tout, soit faire l'acquisition d'un routeur et faire une redirection DMZ vers cet appareil.

C'est le second choix que j'ai pris. Un peu par hasard parce que j'avais déjà un routeur D-Link de branché qui me servait à remplacer le Wifi un peu faiblard de la Bbox par quelque chose de bien plus puissant et que l'on peut mettre plus facilement en hauteur.

Pour configurer ça, il faut vous rendre sur l'IP locale de la Bbox : 192.168.1.254 puis Configuration du routeur->DMZ->Activer le service et sélectionner l'IP de votre routeur.

Voilà, chez moi ça marche très bien comme ça mais c'est un peu dommage de devoir faire l'acquisition d'un appareil supplémentaire et de devoir passer par lui pour qui veut s'auto-héberger. Cela demande des frais et des connaissances supplémentaires rendant la chose plus difficile d'accès... Un peu nul de la part de Bouygues, faudra m'expliquer quelle est la raison de sécurité valable pour bloquer le loopback !

Un cadeau de Mademoizelle Geekette

mercredi 15 avril 2015 à 16:30
Un cadeau de Mademoizelle Geekette

Le mois dernier le blog, de Mademoizelle Geekette fêtait ses 4 ans et pour marquer le coup elle proposait de gagner une clé USB Hello Kitty et... ho surprise j'ai gagné !

Son blog est cool, pensez à y faire un tour et à sauvegarder le lien 😉

Je l'ai reçu vendredi matin accompagné d'un gentil petit mot.

Un cadeau de Mademoizelle Geekette

Je l'ai promise à quelqu'un qui adore Hello Kitty et qui en fait une petite collection, elle sera contente 😀

Merci Mademoizelle Geekette !