PROJET AUTOBLOG


Esquisses…

Site original : Esquisses…

⇐ retour index

Les extensions dans Firefox 8

samedi 5 novembre 2011 à 00:00

Tu vois Tuco, les extensions Firefox se divisent en deux catégories: celles que tu as installées toi-même, et celles dont tu n’arrives pas à te débarrasser. Dans cette seconde catégorie, des extensions dont tu n’as souvent que faire et qui ont été installées par d’autres programmes. Par exemple le système d’exploitation, l’anti-virus, un lecteur multimédia, etc. Tu ne sais pas à quoi elles servent et tu ne t’en sers pas, donc mieux vaudrait les supprimer. Elles alourdissent inutilement ton navigateur et augmentent sa plantabilité. Mais malheureusement, elles sont souvent installées de telle sorte qu’on ne puisse pas les virer facilement depuis l’interface du navigateur. Firefox 8, dont la naissance est annoncée mardi 8 novembre, comme le temps passe, essaie d’apporter une solution : la première fois que tu le lanceras, il désactivera ces extensions et te présentera un dialogue listant toutes les extensions, en séparant celles que tu as installées et les autres, qu’il a désactivées. Tu pourras dans ce dialogue choisir les extensions que tu veux utiliser, parmi toutes celles installées.

Dans le futur, à chaque fois que tu lanceras Firefox, il cherchera de nouvelles extensions installées par d’autres programmes. S’il en trouve, il te demandera si tu veux l’utiliser, et, dans le cas contraire, la débranchera.

Voilà, à partir de mardi, tu contrôleras un peu mieux ce qui se passe dans ton butineur.

Mais…

Mais le souci c’est que Papy Brandon et Tatie Brenda — en bon petit-fils-neuveux tu leur as bien sûr installé Firefox — ne lisent jamais les boites de dialogue, donc vont se retrouver avec des extensions désactivées sans comprendre pourquoi — en plus de celles qui seront débranchées parce qu’elles ne sont plus compatibles avec la nouvelle version, mais ça c’est la sélection naturelle, Darwin, on n’y peut rien. La mission de Mozilla est de sauver le Web. La tienne est d’expliquer d’ici mardi ce qui précède à tous les gentils utilisateurs et à toutes les gentilles utilisatrices dont tu assures le support. Qu’elles et ils comprennent les boîtes de dialogue qui vont surgir. N’oublie pas d’en rajouter une couche sur ce gentil Firefox qui en fait toujours plus pour leur donner le contrôle.

Pour en savoir plus:

Marketing

jeudi 3 novembre 2011 à 00:00

J’ai traduit récemment quelques phrases pour un prochain site de promotion de Firefox. Avec un certain malaise. L’impression de traduire une réclame pour une lessive. Non que les phrases aient été vides de sens. Au contraire. Elles expliquaient ce qu’est Firefox, ce qui le distingue des autres navigateurs, son statut d’instrument au service d’une noble cause, défendre l’ouverture du Web, etc. Mais justement. Quelle compagnie vend encore aujourd’hui des produits ? Pratiquement aucune. Dans leur communication, toutes les entreprises ne parlent que de diffusion de valeurs, d’un état d’esprit, de tout autre chose que de leurs produits. Et plus l’entreprise est néfaste, irrespectueuse de ses salariés, de ses clients et de la nature, plus belle sera l’histoire qu’elle racontera, les valeurs qu’elle prétendra défendre. Areva, Mc Do, Microsoft, Total, la liste de ces néfastes est aussi longue que le registre du commerce. Et bien entendu, pour appuyer leurs dires, toutes ces entreprises ont une fondation qui plante des arbres pour aider les petits enfants handicapés et sauver les licornes.

Dès lors, plus grand chose ne distingue le discours de Mozilla de celui des autres salauds. Eh, mais attends, la différence c’est que nous c’est pour de vrai, c’est pas du “bullshit marketing”, on y croit et on défend vraiment ces valeurs. Oui le chat, je le sais, tu le sais, et notre lecteur le sait. Mais Brandon et Brenda, lorsqu’ils vont tomber sur le site, comment sauront-ils que ce n’est pas l’habituelle logorrhée publicitaire à laquelle ils ne prêtent plus attention depuis longtemps ? Où est le logo « No bullshit » ? Euh non, ça aussi c’est un slogan publicitaire.

Communiquer sur nos valeurs est important. Mais hélas bien insuffisant. Parce que plus grand monde ne croit un traitre mot de ce que racontent les réclames. Et accessoirement, parce que, nous croiraient-ils, je doute qu’être conscient de la spécificité de Firefox soit un argument suffisant dans leur choix de navigateur. Si tant de gens utilisent les services de Facebook ou Google, ce n’est pas par ignorance pour leurs dangers. Mais en toute connaissance de cause, parce qu’ils pensent que ce que leur offre les sites a plus de valeurs que ce qu’ils leur coûtent.

Il est nécessaire que Firefox existe, pour que la petite minorité d’internautes qui désirent contrôler leur vie en ligne dispose d’un outil. Mais il est aussi nécessaire que Firefox soit utilisé massivement par les internautes, bien au-delà du cercle des conscients. Pour que Mozilla puisse peser sur l’avenir du Web. Il nous faut donc trouver d’autres arguments, autres que ceux pour lesquels nous avons rejoint le projet. Aïe, ça veut dire du marketing, des techniques de manipulation ?. Je ne sais pas le chat, je ne sais pas…

Hello World

vendredi 21 octobre 2011 à 00:00

Écrire un journal devrait être aussi simple que coder.

Écrire quelques phrases. committer. En rajouter quelques autres. committer. Revenir, effacer, reformuler, préciser, développer, changer d’avis. committer. Aussi simple que coder un logiciel libre. Livrer tôt, livrer souvent. Ne plus se mettre la pression de ne rien montrer avant la définitive V1, validée par le « Bon à tirer ». Partager les brouillons. Essayons.