PROJET AUTOBLOG


Statusnet - postblue

Site original : Statusnet - postblue

⇐ retour index

postblue: postblue favorited something by igor: @22decembre @sansdec :) Joli coup. Mais des compétences ne forment pas une société. Des gens oui, et dans une société, il y a forcément des incompétentes, des incompétents, des compétentes et des compétents. La plupart du temps,  on est les deux à la fois d'ailleurs, suffit de changer de sujet. Et pire que ça. Il s'avère que dans une démocratie, les incompétentes et incompétents ont aussi leur mot à dire, sinon c'est pas de la démocratie. C'est dans ce sens là qu'une « société de compétences », ce n'est pas possible, c'est vide de sens. Et je pense que ça ne joue pas plus en allemand, en anglais et même en danois. En basque, j'en sais fichtrement rien, mais je parierais que ça ne veut rien dire non plus. Et si le gouvernement Macron voulait plus de gens compétents, ça se saurait. Il financerait correctement l'éducation nationale, par exemple, permettrait aux salariées et salariés d'être correctement protégés et de pouvoir s'épanouir et s'émanciper.

vendredi 24 novembre 2017 à 17:47
postblue favorited something by igor: @22decembre @sansdec :) Joli coup.

Mais des compétences ne forment pas une société. Des gens oui, et dans une société, il y a forcément des incompétentes, des incompétents, des compétentes et des compétents. La plupart du temps,  on est les deux à la fois d'ailleurs, suffit de changer de sujet.

Et pire que ça. Il s'avère que dans une démocratie, les incompétentes et incompétents ont aussi leur mot à dire, sinon c'est pas de la démocratie.

C'est dans ce sens là qu'une « société de compétences », ce n'est pas possible, c'est vide de sens. Et je pense que ça ne joue pas plus en allemand, en anglais et même en danois. En basque, j'en sais fichtrement rien, mais je parierais que ça ne veut rien dire non plus.

Et si le gouvernement Macron voulait plus de gens compétents, ça se saurait. Il financerait correctement l'éducation nationale, par exemple, permettrait aux salariées et salariés d'être correctement protégés et de pouvoir s'épanouir et s'émanciper.