PROJET AUTOBLOG


memo-linux.com

Site original : memo-linux.com

⇐ retour index

Mise à jour

Mise à jour de la base de données, veuillez patienter...

Proxmox : Legacy BlueStore stats reporting detected on OSD(s)

mardi 24 septembre 2019 à 16:05

A ce jour de la rédaction de ce mémo, la version actuelle de Nautilus 12.2.2 mis à niveau (Ceph Luminous vers Nautilus) avec les OSD en BlueStore est buggué.

ceph -s

Le problème actuel est que les statistiques du pool affichent des valeurs inférieures à la valeur réelle. Un correctif est en cours de déploiement et sera incluse dans la version 14.2.3 de Nautilus.

En attendant la diffusion du correctif, il est possible de palier à ce problème. Avant toute intervention sur le Ceph, vérifier les sauvegardes au cas de problème.

Pour rappel, la commande pour lister les OSD :

ceph osd tree

Exemple en image d’une opération sur un OSD du cluster Ceph :

Ressource

Proxmox Cluster Ceph : migration version 5 vers 6

mardi 30 juillet 2019 à 14:15

Un mémo sur comment migrer un cluster Proxmox 5 HA avec Ceph Luminous vers un cluster Proxmox 6 HA avec Ceph Nautilus.

La migration du cluster Proxmox Ceph se déroule en 3 étapes :

Afin d’avoir une continuité de service, la migration de Proxmox 5 vers 6 a été réalisée noeud après noeud (sauf pour la mise à niveau de Corosync) tout en migrant les VM vers les noeuds en ligne.

De plus, toutes les VM ont été retirées des groupes de la HA afin que les VM ne migrent pas automatiquement sur les autres noeuds du cluster Proxmox.

Mise en garde

Faire des sauvegardes de toutes les VM et vérifier leur intégritées avant de procéder à la migration de Proxmox 5 vers 6.

Mise à jour de Corosync 3

Sur chaque noeuds du cluster Proxmox :

apt update && apt full-upgrade
systemctl stop pve-ha-lrm
systemctl stop pve-ha-crm
echo "deb http://download.proxmox.com/debian/corosync-3/ stretch main" > /etc/apt/sources.list.d/corosync3.list
apt update && apt full-upgrade
pvecm status
systemctl start pve-ha-lrm
systemctl start pve-ha-crm

Mise à jour de Proxmox 5.4 vers 6

Les étapes suivantes peuvent être faite noeud après noeud sans interruption de service, en ayant migrer les VM sur les autres noeuds.

Finalisation migration Ceph Luminous vers Nautilus

Attention, cette étape est la plus délicate et dangereuse. Avant de commencer l’étape de migration de Ceph Luminous vers Nautilus, s’assurer que le status du Ceph soit OK :

Autre attention particulière, si comme moi votre cluster Ceph a été migrer de Jewel vers Luninous, il faut impérativement vérifier que Ceph a effectué au moins un nettoyage complet de touts les PG lors de l’exécution de Luminous. Sinon, les démons de contrôle refuseront de rejoindre le quorum au démarrage, les laissant non fonctionnels.

Afin de vérifier si un nettoyage complet a été effectué sur tous les PG, vérifier avec la commande suivante si les drapeaux recovery_deletes et purged_snapdirs sont présent :

ceph osd dump | grep ^flags

Dans le cas contraire, d’après le doc officielle attendre entre 24 et 48h avant de procéder à la migration de Ceph Luminous vers Nautilus ou exécuter la commande suivante afin d’accélérer le processus de nettoyage :

ceph pg dump pgs_brief | cut -d " " -f 1 | xargs -n1 ceph pg scrub

nb : Je n’ai pas testé cette commande, car mon cluster Ceph était propre.

Si tout est OK, alors procéder à la migration de Ceph Luminous vers Nautilus.

La migration de proxmox 5 vers Proxmox 6 et Ceph Luninous vers Nautilus est entièrement terminée.

Ressources

Linux ssh : connexion par rebond avec X11-Forwarding

jeudi 25 juillet 2019 à 13:35

Un petit mémo sur comment se connecter à un serveur par rebond avec X11-forwarding sans interface graphique sur le serveur intermédaire pour résoudre l’erreur : Can’t open display.

Situation de départ

Premier test :

pc-linux$ ssh -X serveur-A
serveur-A$ ssh -X serveur-B
serveur-B$ xclock

Error: Can’t open display:

Connexion par rebond sans interface graphique avec X-Forwarding

Second test :

pc-linux$ ssh -X serveur-A
serveur-A$ ssh -X serveur-B
serveur-B$ xclock

Proxmox : Ceph health error 1 pgs inconsistent

mercredi 17 juillet 2019 à 15:13

Un petit mémo sur comment résoudre l’erreur Ceph health error 1 pgs inconsistent sous Proxmox.

ONLYOFFICE 10.0 : créer les formulaires à remplir

mardi 18 juin 2019 à 18:02

ONLYOFFICE est une suite bureautique libre qui inclut un traitement de texte, un tableur et un outil de présentation ( ONLYOFFICE Document Server ) complétés par les applications de gestion de documents, de projets, de clients, de communauté, de courriels, de contacts (ONLYOFFICE Community Server) et le serveur de messagerie (ONLYOFFICE Mail Server).

La suite bureautique est distribuée selon les termes de la licence AGPL v.3

Avec la nouvelle version sortie, ONLYOFFICE introduit les permissions avancées aux documents tout en permettant aux utilisateurs de partager leurs fichiers pour ne laisser que des commentaires ou remplir des champs créés.

Voici la liste complètes des nouveautés :
La version 10.0 du système collaboratif ONLYOFFICE (Community Server) fournit de nouvelles fonctions de sécurité et de collaboration :

La version 5.3.0 des éditeurs de documents ONLYOFFICE (Document Server) sort avec l’interface à onglets (disponible pour les solutions cloud et enterprise depuis la version 5.0) et offre de nouvelles fonctionnalités, telles que :

De plus, la nouvelle version d’ONLYOFFICE permet d’enregistrer les documents en tant que modèles MS Office Open XML (DOTX, XLTX et POTX), modèles OpenDocument (OTT, OTS et OTP), ainsi que PDF-A.

Installation de ONLYOFFICE sous Ubuntu 18.04

La dernière version disponible vous permet d’installer tout le système ONLYOFFICE : Document Server, Community Server et Mail Server du paquet .deb à l’aide du script qui simplifie le processus d’installation :

Exécution de ONLYOFFICE

Pour ouvrir votre bureau, tapez votre adresse IP dans la barre d’adresses du navigateur. Une fois l’initialisation est complétée, spécifiez votre mot de passe, sa confirmation et l’adresse que vous allez utiliser pour accéder au bureau pour la prochaine fois. N’oubliez pas de changer la langue de l’interface, s’il est nécessaire.

Création des champs de saisie

Ouvrez le dossier Mes documents en cliquant sur le lien Documents au centre de l’écran. Sélectionnez un document : on peut créer un nouveau document, charger un fichier existant à partir du PC ou connecter un service de stockage ( Nextcloud, ownCloud, etc. ), et y sélectionner un fichier.
Pour ajouter les champs de saisie, passez à l’onglet Insérer et cliquez sur le bouton Votre texte ici Contrôles de contenu. Choisissez le type de contrôles : en texte brut si vous avez un seul paragraphe ou en texte enrichi s’il vous faut plusieurs paragraphes, listes et même objets :

Remplacez le texte par défaut par votre propre et mettez-le en forme comme tout autre texte dans le document :

Personnalisez-les : ajustez leur apparence (en bloc, si vous voulez), surlignez en couleur, choisissez les boîtes d’encombrement si nécessaire et sélectionnez leur couleur de bordures :

Protégez les champs pour que personne ne les supprime à l’aide de l’option correspondante située dans la fenêtre Paramètres de contrôle du contenu ou empêchez la modification du contenu des champs insérés.

Vérifiez le résultat.

Partage du document

Utilisez le bouton Partager à droite dans le dossier Mes documents, ou le bouton Gérez les droits d’accès au document à droite en haut si le document est ouvert. Si vous voulez partager le document avec une personne qui n’est pas un utilisateur de votre portail, fournissez l’accès par le lien externe avec la permission de Remplissage de formulaire :

C’est fait. Copiez le lien et envoyez-le.

Il est à noter que les permissions avancés aux documents sont disponibles pour les utilisateurs de la plateforme de collaboration d’ONLYOFFICE, aussi bien que pour les utilisateurs des éditeurs en ligne d’ONLYOFFICE intégrés à ownCloud ou Nextcloud. Pour les derniers il est également possible de restreindre le téléchargement du document ou permettre aux utilisateurs d’ouvrir un fichier .xlsx partagé et d’appliquer leurs propres filtres sans déranger d’autres co-éditeurs.

Crédits