PROJET AUTOBLOG


Blog-Libre

Site original : Blog-Libre

⇐ retour index

Mise à jour

Mise à jour de la base de données, veuillez patienter...

creation time sur ext4

dimanche 18 octobre 2020 à 08:00

Pour avoir la date de création d’un fichier sur ext4 avec la commande stat, il vous faut 3 ingrédients :

Par un miracle miraculeux à croire que j’ai tout prévu, coreutils 8.32 est arrivé le 02/10 sur Debian Testing et sera disponible sur Ubuntu 20.10 lors de sa sortie prévue le 22/10.

atime, mtime, ctime, crtime

Commençons par un petit rappel des dates d’un fichier sur Linux qu’on affiche en général avec stat.

Date du dernier accès (access time – atime) : Quand le fichier est consulté
Date de dernière modification (modification time – mtime) : Quand le contenu du fichier est modifié
Date du dernier changement (change time – ctime) : Quand les attributs (permissions, propriétaire…) ou le contenu du fichier sont modifiés
Date de création (creation time – crtime pour ext4) : Quand le fichier est créé

Ce sujet étant complexe, je vous renvoie vers ces saines lectures (1, 2, 3).

En pratique

On identifie les partitions en ext4 mount -t ext4 (ou mount | grep ext4) et on vérifie les options de montage, notamment pour noatime (ne pas mettre à jour la date d’accès). L’option relatime est utilisée par défaut dans le kernel depuis la version 2.6.30 (man mount puis /relatime).

sudo touch /toto
stat /toto
  Fichier : /toto
   Taille : 0           Blocs : 0          Blocs d'E/S : 4096   fichier vide
Périphérique : 10305h/66309d  Inœud : 8571        Liens : 1
Accès : (0644/-rw-r--r--)  UID : (    0/    root)   GID : (    0/    root)
 Accès : 2020-10-15 17:02:49.212202834 +0200
Modif. : 2020-10-15 17:02:49.212202834 +0200
Changt : 2020-10-15 17:02:49.212202834 +0200
  Créé : 2020-10-15 17:02:49.212202834 +0200

cat /toto
stat /toto
  Fichier : /toto
   Taille : 0           Blocs : 0          Blocs d'E/S : 4096   fichier vide
Périphérique : 10305h/66309d  Inœud : 8571        Liens : 1
Accès : (0644/-rw-r--r--)  UID : (    0/    root)   GID : (    0/    root)
 Accès : 2020-10-15 17:03:26.660363346 +0200
Modif. : 2020-10-15 17:02:49.212202834 +0200
Changt : 2020-10-15 17:02:49.212202834 +0200
  Créé : 2020-10-15 17:02:49.212202834 +0200

sudo nano /toto # Faites une modification et enregistrez
stat /toto
  Fichier : /toto
   Taille : 2           Blocs : 8          Blocs d'E/S : 4096   fichier
Périphérique : 10305h/66309d  Inœud : 8571        Liens : 1
Accès : (0644/-rw-r--r--)  UID : (    0/    root)   GID : (    0/    root)
 Accès : 2020-10-15 17:03:26.660363346 +0200
Modif. : 2020-10-15 17:04:31.244640195 +0200
Changt : 2020-10-15 17:04:31.244640195 +0200
  Créé : 2020-10-15 17:02:49.212202834 +0200

sudo chmod 777 /toto
stat /toto
  Fichier : /toto
   Taille : 2           Blocs : 8          Blocs d'E/S : 4096   fichier
Périphérique : 10305h/66309d  Inœud : 8571        Liens : 1
Accès : (0777/-rwxrwxrwx)  UID : (    0/    root)   GID : (    0/    root)
 Accès : 2020-10-15 17:03:26.660363346 +0200
Modif. : 2020-10-15 17:04:31.244640195 +0200
Changt : 2020-10-15 17:05:10.028806446 +0200
  Créé : 2020-10-15 17:02:49.212202834 +0200

LANG=en_US.UTF-8 stat /toto
  File: /toto
  Size: 2         	Blocks: 8          IO Block: 4096   regular file
Device: 10305h/66309d	Inode: 8571          Links: 1
Access: (0777/-rwxrwxrwx)  Uid: (    0/    root)   Gid: (    0/    root)
Access: 2020-10-15 17:03:26.660363346 +0200
Modify: 2020-10-15 17:04:31.244640195 +0200
Change: 2020-10-15 17:05:10.028806446 +0200
 Birth: 2020-10-15 17:02:49.212202834 +0200

stat -c '%w' /toto
2020-10-15 17:02:49.212202834 +0200

ls -l --time=birth /toto # ou --time=creation
-rwxrwxrwx 1 root root 7 15 oct.  17:02 /toto

Quelques réflexions

Notez bien que la date de création d’un fichier sur ext4 est disponible depuis des années sur Linux (article de 2012) mais il fallait utiliser debugfs pour la récupérer… On a « seulement » accès à cette date facilement en 2020 sur Debian/Ubuntu avec les commandes ls et stat du paquet coreutils. coreutils 8.31 est sorti en mars 2019 (« stat now prints file creation time »), coreutils 8.32 en mars 2020 (« ls now supports the –time=birth option to display and sort by file creation time »).

L’évolution est intéressante à vivre et à suivre je trouve. Il y a eu une première phase « implémentation », ça fonctionne, on peut récupérer l’info avec debugfs. Nous sommes à la seconde phase « utilisable », on récupère l’information simplement, à hauteur de l’utilisateur. Ensuite viendra la phase « intégration », on sera en mesure de chercher/trouver les fichiers avec telle date de création typiquement avec find. Enfin la dernière phase « diffusion et prise en charge », tous les logiciels en ayant l’usage prendront en charge la date de création. Par exemple les gestionnaires de fichiers Caja et Thunar qui permettront de trier les fichiers par date de création. Je suis curieux de voir si on aura cela dans les 5 ans.

Tout ça pour vous dire que vous êtes à la pointe en me lisant, vous allez pouvoir briller dans les soirées mondaines (sur IRC évidemment).

En retour – Dell XPS 13 et chiffrement

samedi 17 octobre 2020 à 07:30

UPS m’a livré hier le Dell XPS, 9 jours entre la commande et la livraison (07/10 et 16/10). Point très positif donc puisque je devais initialement le recevoir fin octobre.

Je ne l’ai pas encore allumé, je ne sais pas si je le ferai ce week-end. J’aime prendre mon temps et faire ça au bon moment (en général « quand j’ai le temps » ha ha).

Avant de me mettre à installer un nouveau pc, je réfléchis et me décide : Distribution, partitionnement, système de fichiers, chiffrement, sessions…

Ce sera une Debian Testing, j’arrête Debian bullseye/sid, je n’ai finalement pas besoin du côté sid. Je confirme au passage mon attachement à Debian, à la qualité de cette grande distribution. J’ai souvent pensé que mon chemin « logique » serait ensuite Arch, j’en doute de plus en plus, je n’ai rien qui me manque sur Debian Testing et aucune volonté de me complexifier la vie. Non je ne dis pas que Arch est moins bien ou plus complexe seulement que je bosse sur des serveurs Debian toute la journée, que je suis passé par Xubuntu – Mint – Debian comme distrib sur mes pc donc je suis bien avec du .deb, le gestionnaire de packages, les sources d’information, son double usage serveur/pc.

La seule vraie question était le chiffrement. Je parcourais mon article Spécial NVMe, 8 mois écoulés depuis sa parution et sedutil n’a reçu aucun commit (depuis 3 ans maintenant), projet abandonné à mes yeux. Par conséquent le chiffrement matériel est exclu.

Je reste sur /home chiffré avec eCryptfs ou je passe au chiffrement complet du disque proposé à l’install par Debian ? La seconde option est plus sûre mais aussi plus contraignante et coûteuse, j’ai cependant fait le tour (des problèmes 1, 2) de eCryptfs (même Ubuntu a arrêté de l’utiliser) que je quitte définitivement.

J’ai trouvé les réflexions de The Case Against Full-Disk Encryption très intéressantes et je vais creuser Speeding up Linux disk encryption ce week-end.

Je me souviens avec nostalgie de mes conteneurs TrueCrypt (puis VeraCrypt) sous Windows il y a quelques années. Je me vois tout de même mal ne pas chiffrer intégralement le disque du XPS. Vous faites comment vous, un avis sur la question ?

En retour – Dell XPS 13

dimanche 11 octobre 2020 à 10:00

Rien ne s’est passé comme prévu.

Seconde partie de l’aventure.

Au final je suis gagnant entre le premier et second achat : Intel Core i7-1065G7 de 10e génération (cache 8 Mo, jusqu’à 3,9 GHZ) => Intel Core i7-1165G7 de 11e génération (cache 12 Mo, jusqu’à 4,7 GHZ), 16 Go de mémoire intégrée LPDDR4x à 3 733 MHz => à 4267MHz, écran tactile => non tactile, Ubuntu 18.04 => Ubuntu 20.04, 1629,04 euros (300 euros de réduction) => 1590,04 euros (15% de réduction), livraison mi-novembre => fin octobre.

Le processus d’achat ainsi que la relation commerciale chez Dell sont catastrophiques, espérons que le XPS redressera ce premier bilan.

Nouvelles du front : Swisscows et deux fois plus de Firefox

mercredi 7 octobre 2020 à 21:49

Oh me voilà en train d’écrire un billet après une si longue absence. Rentrons dans le vif du sujet.

Un moteur de recherche appelé Swisscows

Utilisateur de longue date de Startpage et de Duckduckgo en alternative à Google, il n’en reste pas moins des métamoteurs. Ils ne cherchent pas par eux-mêmes et ne font qu’appliquer un filtre anonymisant entre le géant étasunien et votre navigateur internet. Donc on évite le traçage et la bulle fitrante googlienne mais on ne nourrit pas un moteur de recherche alternatif.

Alors j’ai regardé un peu ce qui se faisait comme réelle alternative. J’ai croisé Bing de Microsoft (USA), Yandex (Russie) et Baidu (Rep. Chine), rien de transcendant côté vie privée et efficacité des résultats de recherche.

Et j’ai repéré deux vrais moteurs de recherche : Mojeek et Swisscows. Ils se prévalent du respect de la vie privée de leurs utilisateurs et sont de vrais moteurs indexant le web avec leur propre algorithme maison. Après quelques tests, j’ai écarté Mojeek et j’ai conservé Swisscows. Ca fait maintenant une semaine que je le teste et les résultats semblent tout à fait acceptables. A suivre.

Deux fois plus de Firefox

Habitué de Firefox pour ma navigation personnelle, j’utilisais Vivaldi pour mon travail. Et pourquoi deux navigateurs au lieu d’un ? Et bien, cela me permettait d’avoir deux univers distincts, avec leurs favoris, leurs comptes de synchronisation et de ne pas mélanger le pro et le perso. Jusqu’à que je réalise que je pouvais tout simplement installer une autre version de Firefox à côté de la version grand public : les versions Beta, Developer ou Nightly. J’ai donc installé Firefox Nightly en lieu et place de Vivaldi. J’aime beaucoup le navigateur Vivaldi mais il est basé sur Chromium utilisant le moteur de rendu Blink, archi dominant avec Google Chrome. Même en version beta (83.0a1 à ce jour), Firefox Nighly est très stable et fonctionne à merveille. Ca me permet aussi de voir les évolutions techniques à venir et d’augmenter la part de marché de FF ;-)

Comme quoi, il faut savoir changer d’habitudes numériques dans la vie.

Blogueurs

dimanche 4 octobre 2020 à 11:45

Hier j’ai lu Savoir arrêter de Iceman, ce matin Prof en 2020 c’est toujours pas gagné chez Cyrille et enfin IEF game over ?? chez arpinux.

J’ai compris depuis un moment déjà que je ne suivais pas des blogs mais des blogueurs, qu’on s’attache moins à leurs articles qu’à leur personnalité et leur histoire. La narration chez le blogueur, c’est écrire littéralement son histoire. Le blogueur est le fil conducteur d’un blog, le liant. Ce qui fait un blog, le blogueur. Ce qui fait un site (ZDNet, leparisien.fr), les sujets/thèmes traités.

La différence est importante. Allez lire Iceman/Cyrille/arpinux, vous y sentirez la proximité, les questions et problèmes intimes, l’authenticité, du vécu, du ressenti, du brut. Si je veux du factuel j’irais sur lemonde.fr ou theconversation.com, je ne vais pas chercher la vérité sur un blog mais la proximité et l’authenticité de son auteur.

Être informé des changements pesant sur l’instruction en famille (IEF) est une chose, avoir le ressenti de quelqu’un qui la pratique est infiniment plus précieux et intéressant. Il manque dans les articles des sites une proximité (au plus près de la réalité, au plus proche des individus) que je vais chercher et retrouve dans les blogs. Un site traite d’actualités, un blog de vécu et d’expérience. Publier sur un blog revient à pousser sa parole vers les autres, on est plus proche de parler que d’écrire.

Certains se diront : « Euh coco, moi je lis tes articles uniquement Linux ». Ça reste la narration de « mon histoire » même quand il s’agit d’un sujet technique, quelque chose que j’ai creusé et que j’ai choisi/envie de partager alors que je pourrais vous parler pêche à la truite si je le souhaite.

Un site a des sujets/thèmes définis (comme l’informatique ou l’actualité en France) mais reste impersonnel par nature, dans un cadre défini (comme « informer »). legorafi.fr va « divertir » pour autant il ne sortira pas de sa ligne éditoriale, vous n’y verrez jamais une tribune de chercheurs (sérieuse), un tutoriel sur comment retoucher une photo avec Gimp. Un blogueur partage, transmet, interagit, rien de plus personnel. Chaque article résulte de son propre choix, dicté par son envie. Sa personnalité.

Les changements profonds de notre société nous affectent. Tout est remis en cause : Les valeurs, l’éducation, le rapport au travail et à la famille, le rapport à l’autre à travers les réseaux sociaux, la place des écrans dans nos vies. Je pense que tout individu a besoin d’une boussole morale, de modèles, d’entendre les questions d’autres individus et leurs réponses. « Naturellement » nous cherchons des gens qui nous ressemblent. Dans ma vie j’ai un besoin indispensable d’authenticité et de proximité, de gens auprès de qui m’identifier, qui me ressemblent moins par rapport à leurs idées/convictions qu’aux questionnements que nous avons sur ce monde changeant.

Les développeurs de logiciels libres partagent du code, debian-facile.com partage du savoir. Iceman partage ses passions (géopolitique, dessin, photo…) et réflexions, Cyrille partage et fait son show, arpinux partage ce qui le touche et ses bidouilles. Je partage ma passion de Linux et des valeurs, je tente encore plus de les transmettre.