PROJET AUTOBLOG


Blog-Libre

Site original : Blog-Libre

⇐ retour index

Mise à jour

Mise à jour de la base de données, veuillez patienter...

Mieux utiliser la barre d’adresse de Firefox

samedi 13 janvier 2018 à 11:30

Récemment j’ai fait un point sur mon workflow avec Firefox, voici les raccourcis clavier que je juge intéressant :
Ctrl+w : Fermer l’onglet
Ctrl+t : Ouvrir un nouvel onglet
Ctrl+k : Mettre au point sur la barre de recherche
Ctrl+l (ou Alt+d) : Mettre au point sur la barre d’adresse
Ctrl+d : Marquer cette page
Alt+flèche gauche : Page précédente
Ctrl+Tab : Onglet suivant
Ctrl+Shift+Tab : Onglet précédent

Je me suis mis un peu à Ctrl+k, rapidement remplacé par Ctrl+l que j’utilise maintenant constamment. Pour rappel on peut changer les résultats à la volée de la barre d’adresse :
^ pour rechercher des correspondances dans votre historique de navigation
* pour rechercher des correspondances dans vos marque-pages
+ pour rechercher des correspondances dans les pages que vous avez étiquetées
% pour rechercher des correspondances dans les onglets actuellement ouverts
~ pour rechercher des correspondances dans les pages que vous avez saisies
# pour rechercher des correspondances dans les titres de page
@ pour rechercher des correspondances dans les adresses web (URL)
$ pour rechercher des correspondances dans les suggestions de recherche

* jdh cherchera jdh dans mes marque-pages. Il est possible de combiner certains de ces filtres, par exemple : ^ # app. Perso j’utilise surtout * (marque-pages) et ^ (historique).

Il faut savoir que la barre d’adresse est capable d’afficher des résultats d’après l’historique, les marque-pages, les onglets ouverts et de proposer de faire une recherche avec votre moteur de recherche par défaut. On peut paramétrer la barre d’adresse afin qu’elle propose moins de choses. Dans Préférences, Vie privée et sécurité, Barre d’adresse, j’ai pour ma part décoché Onglets ouverts. J’ai aussi décoché Afficher les suggestions de recherche parmi les résultats de la barre d’adresse dans Préférences, Recherche, Moteur de recherche par défaut. Ces deux paramétrages me permettent surtout de « nettoyer » les résultats (meilleure lisibilité) que je peux avoir via la barre d’adresse afin d’être plus efficace/rapide.

Maintenant je vais sur https://www.journalduhacker.net/newest, je marque cette page (Ctrl+d) et je la nomme Jdh. Je vais sur https://www.cic.fr/fr/banques/particuliers/index.html, je marque cette page et je la nomme CIC. Je vais sur http://www.allocine.fr/seance/salle_gen_csalle=B1139.html, je marque cette page et je la nomme Carré Sénart. En gros je crée une liste des pages où je vais régulièrement, mes favoris (évidemment la majorité concerne le boulot).

A présent Ctrl+l (je mets au point sur la barre d’adresse), je tape car (j’ai mon favori Carré Sénart qui s’affiche dans la barre d’adresse), je fais Tab (je le sélectionne), je fais Entrée (je me retrouve sur http://www.allocine.fr/seance/salle_gen_csalle=B1139.html).

Ce petit changement de workflow me fait gagner un temps prodigieux. Auparavant je passais quasi-systématiquement par une recherche dans un moteur de recherche, suivi de plusieurs clics sur le site pour arriver où je souhaitais. J’ai également ouvert un compte Sync (Préférences, Compte Firefox), je synchronise ainsi Marque-pages et Préférences entre mes différents pc.

Les internautes ne savent pas lire parce qu’ils ne savent pas écrire

mardi 2 janvier 2018 à 21:00

Benjamin Bayart a dit : « L’imprimerie a permis au peuple de lire, Internet va lui permettre d’écrire ». On minimise la portée immense qu’aurait pu avoir cette potentialité d’écrire, de publier. Internet est finalement un grand gâchis : Fake news, trolls, fachosphère, blogs/sites/vidéos monétisés, articles sponsorisés…

Nous avons été collectivement incapables de nous mettre à écrire. Une majorité de personnes est restée dans une attitude passive se contentant d’être spectateur puis juge (« retweet » de Twitter, « J’aime » de Facebook, « Partager cet article ») et parfois bourreau (Someone is wrong on the internet).

Il y a un mécanisme très simple mais très puissant en arrière-plan. Celui qui publie, c’est celui qui fait. Il renvoie malgré lui le lecteur à sa propre médiocrité, le lecteur ne fait rien. Il consomme… quelquefois il se mettra à jalouser celui qui fait, le critiquer, le mépriser ou au contraire il en fera une idole. Pourtant celui qui fait, c’est votre voisin, votre collègue de bureau, cette copine. Des gens normaux qui pètent pas 3 pattes à un canard.

L’idée n’est pas de dire que les lecteurs sont médiocres, nous sommes tous lecteurs/consommateurs avant de commencer à créer/publier/faire. Je lis évidemment bien plus que j’écris pour ma part. Cependant le lecteur passif peut faire bien mieux, participer au débat, apporter des arguments, constuire des réflexions et des projets, utiliser sa liberté d’expression.

Tout le monde n’a pas de talent pour écrire, tourner une vidéo, dire des choses intéressantes mais cet espace d’expression (Internet) laissé vide s’est finalement rempli avec le temps de ce que l’humanité pouvait faire de pire : Bêtise, racisme, sexisme, fake news, monétisation à outrance.

Imaginer un autre monde où les gens se seraient mis à publier. Publier n’a rien à avoir avec lire. L’action de lire c’est l’intimité totale, on lit « dans sa tête ». L’action de publier est tournée vers l’extérieur, vers l’autre. Il sort quelque chose de nous, on laisse une marque. On prend notre place dans l’espace commun, on apprend à vivre avec les autres. On occupe cet espace, on s’y attache, on le défend.

Les internautes ne savent pas lire parce qu’ils ne savent pas écrire. Si toi lecteur tu écrivais :

C’est tout ce que tu as laissé derrière toi lecteur mais qui peut encore être devant toi. Utilise ta liberté d’expression, viens confronter tes mots et tes idées, empare toi de cet espace commun qu’est Internet et occupe-le !

Internet est bientôt mort parce qu’il n’a jamais vraiment vécu. Les idéaux de liberté du début n’ont jamais fait place à une liberté réellement utilisée, revendiquée, défendue par la majorité des internautes.

La vie est une pute

mardi 2 janvier 2018 à 18:59

Ma philosophie, à moi, c’est que la vie est une pute. J’ai l’habitude de dire ça à mes potes, qui pensent toujours que c’est une boutade. C’est vrai que je le dis souvent sur le mode de la boutade. Mais je le pense vraiment : la vie est une pute.

Pour la plupart des gens, vivre est difficile, vivre est douloureux. On est en colère, on est triste, on déprime, on pleure. On souffre des râteaux, des séparations et des décès. Alors pour le gérer, on rationalise. Les philosophes ont leur technique et définissent la souffrance par rapport au bien être. On ne connaît le bonheur que parce qu’on a vécu le malheur. On n’est soulagé qu’après que la douleur est passée. Les personnes religieuses aussi, ont la leur. Il y a un plan, un dessin, une justice divine. Une personne qui fait du mal finira par être punie et une personne qui souffre pour aucune raison finira par être heureuse. C’est le karma.

Même les personnes qui se pensent strictement athées ne sont pas épargnées. Mon père, lui aussi, s’est demandé pourquoi lui, lorsqu’on lui a annoncé son carcinome pulmonaire incurable. Il est satisfaisant de s’imaginer le mériter lorsque quelque-chose de bien arrive. Et on se morfond dans l’incompréhension quand la tuile tombe. « J’ai pourtant rien fait de mal ». On appelle ça l’erreur fondamentale d’attribution.

Moi, je pense que tout ceci est parfaitement gratuit. La nature est cruelle et il n’y a pas de raison particulière à ça. Rares sont les animaux sauvages à ne pas mourir à cause d’un parasite, d’un virus ou d’une bactérie. Rares sont les prédateurs à anesthésier ou tuer rapidement leur proie avant de la bouffer. Mêmes les chatons mignons jouent à faire souffrir les souris avant de les manger. Ce que je sais de la nature, de la psychologie et de la sociologie m’a rendu déterministe. Je considère que nous n’agissont pas par libre-arbitre. Nous n’agissons que contraints par la somme des déterminismes qui s’exercent sur nous. La génétique, l’éducation, les conventions sociales sont autant de contraintes qui font agir d’une manière plutôt que d’une autre. Ce qu’il y a de bien, c’est qu’avec le déterminisme se dévoile l’inanité d’un mode de gouvernance basé sur la méritocratie. Les riches et les privilégiés ne méritent jamais leur position. Ils ont juste eu du bol. Ils sont juste bien nés 1.

Je pourrais devenir cynique et me dire que, puisqu’il n’y a pas de justice divine, autant en profiter le plus possible. Sauf que je suis, moi aussi, déterminé. Et je ne peux pas m’y résoudre. Alors je suis condamné à souffrir chaque fois que je vois un smicard exploité pour le seul bénéfice du Capital, une chômeuse en fin de droit broyée par une administration kafkaïenne dont le seul but est d’appliquer des mesures économiques ineptes, un étranger harcelé et tabassé par la police au nom de politiques totalitaires, un SDF qui mourra probablement de froid cet hiver dans l’indifférence générale ou une étudiante obligée d’habiter une cage insalubre parce que ses parents ne sont pas des bourgeois.

Chaque fois que je me sens moi-même seul, impuissant, inutile et excédentaire.

Alors je suis condamné à accumuler toute cette rage, toute cette tristesse jusqu’à ce qu’elle finisse par me rendre inéluctablement dingue.

Mais si, vous aussi, vous souffrez et que cela peut vous apporter le moindre réconfort, souvenez-vous que vous n’en êtes pas responsable. C’est juste que la vie est une pute.

Bonne année 2018.

Notes de bas de page :

  1. IAM est-il un groupe spinoziste ?

Trucs et astuces, volume 1

dimanche 24 décembre 2017 à 07:00

Salut les filles,

Comment ça va bien ? Bon j’ai plus de life en ce moment, peu de temps pour écrire, on va partir sur des trucs et astuces ;)

zcat et zgrep

Avant pour lire un fichier de log compressé, je faisais gzip -d syslog.2.gz puis cat syslog.2 mais ça c’était avant. Maintenant je fais directement zcat syslog.2.gz, je me sens tellement mieux ! Si vous faites un petit dpkg -S zcat sur votre Ubuntu/Debian, vous apprendrez qu’il existe zcat (gzip), xzcat (xz-utils), bzcat (bzip2), elle est pas belle la vie ! Faites un petit dpkg -L gzip, il existe également zgrep, zless, zdiff…

Effacer le contenu d’un fichier en ligne de commande

Tout le monde procède différemment pour effacer le contenu d’un fichier en ligne de commande. Moi ça donnait echo > ~/Documents/temp.txt mais l’utilisateur averti remarquera que ça laisse un saut de ligne dans le fichier. J’ai appris que la bonne manière de faire c’est > ~/Documents/temp.txt.

hgrep

Lorsqu’on passe sa journée dans un terminal, on se sert beaucoup de l’historique. J’ai un alias tout simple qui me suit depuis de nombreuses années alias hgrep='history | grep -i --color=always'. On le lance ainsi hgrep 'motifrecherché', ça va afficher les entrées de l’historique contenant ‘motifrecherché’ en couleurs. Un petit rien finalement très utile. Pour rappel on peut ré-exécuter une commande (par exemple la 128) de l’historique avec !128.

lsof pour retrouver les fichiers marqués deleted mais qui prennent encore de la place sur le disque

lsof -n | grep /var | grep deleted sauve des ours polaires (et des sysadmins). Typiquement un fichier de log n’apparaît plus lorsqu’on fait un ls mais pourtant il prend encore de la place sur le disque, le processus (genre rsyslog) verrouille le fichier qui ne peut pas être « bien » supprimé. Afin que le processus « relâche » ce fichier, il y a plusieurs méthodes dont lui envoyer un signal (pour rsyslog par exemple kill -HUP $(cat /var/run/rsyslogd.pid)), relancer le service, tuer le processus.

Firefox et apt-mark

Je regrette les anciennes extensions Firefox et je m’accroche encore désespérément à ma version 56. Afin de marquer un paquet comme « retenu » ce qui empêchera qu’il soit installé, mis à jour ou supprimé automatiquement, on peut faire sudo apt-mark hold firefox firefox-locale-en firefox-locale-fr. Afin de supprimer l’état hold sudo apt-mark unhold firefox firefox-locale-en firefox-locale-fr.

pkgs.org

Le site pkgs.org est assez méconnu pourtant il peut s’avérer bien utile. Ce projet vise à fournir la méthode la plus simple de recherche et de téléchargement des dernières versions des packages pour un certain nombre de distribs GNU/Linux. Dans l’absolu il faut toujours privilégier son gestionnaire de paquets mais parfois on cherche à récupérer un paquet qui n’est plus proposé nulle part et qui a des chances d’être encore chez pkgs.org.

Si t’as pas d’amis, prends un curl(y)

On fait des trucs sympas avec curl de nos jours. Parfois je désire savoir où se trouve un client par curiosité ou par nécessité (abus, connaître son fuseau horaire, etc.). A partir de l’adresse IP on peut utiliser le package geoip-bin et la commande geoiplookup 23.66.166.151 mais 1/ Je trouve la sortie ridicule (GeoIP Country Edition: US, United States) et 2/ Il faut installer un paquet. J’utilise maintenant curl ipinfo.io/23.66.166.151 qui donne du json (top) et beaucoup plus d’infos.

curl ipinfo.io/23.66.166.151
{
  "ip": "23.66.166.151",
  "hostname": "a23-66-166-151.deploy.static.akamaitechnologies.com",
  "city": "Cambridge",
  "region": "Massachusetts",
  "country": "US",
  "loc": "42.3626,-71.0843",
  "org": "AS16625 Akamai Technologies, Inc.",
  "postal": "02142"
}

La révélation du mois c’est curl cheat.sh/tar qui fournit quelques exemples parlants pour une commande donnée, trouvé grâce à un commentaire sur le Jdh. On peut faire une recherche sur un terme ainsi curl cheat.sh/~print. Je trouve l’idée géniale ! Voici la version web pour grep : http://cheat.sh/grep. Je vous invite à aller jeter un œil sur GitHub.

Pidgin parce que ça peut servir

On communique via messagerie instantanée (XMPP) au boulot et j’ai choisi Pidgin comme client (dont je ne suis pas satisfait mais c’est une autre histoire). Assez régulièrement les liens ne s’ouvraient pas dans mon navigateur par défaut (Firefox), ça se configure dans Outils > Préférences > Navigateur > Navigateur : Paramètres par défaut du bureau.

Pour info l’historique des conversations se trouvent dans ~/.purple/logs/.

Récupérer le chemin vers un fichier aisément

J’utilise de plus en plus la commande git diff fichier1 fichier2, je trouve la sortie très claire. Il y en a qui vont crier au scandale mais je fais encore pas mal de choses dans mon navigateur de fichiers (Caja). J’ai découvert par hasard que si on copie un fichier (dans le navigateur de fichiers) puis qu’on colle dans un terminal, ça colle le chemin vers le fichier… on en apprend tous les jours ;)

Debian et Amazon

Pendant un moment je claironnais partout qu’il fallait utiliser http://httpredir.debian.org stable main dans son /etc/apt/sources.list sur Debian, voir l’article de Thuban pour rappel. On apprend sur la page DebianGeoMirror que ce service est discontinued et qu’il en reste un seul deb.debian.org. On peut maintenant utiliser HTTPS (package apt-transport-https nécessaire) en mettant deb https://deb.debian.org/debian stable main. Le service deb.debian.org est parrainé par Fastly et Amazon CloudFront… moi ça m’a fait tiquer quand même.

Et sinon

Joyeux Noël à tous, bouffez comme des cochons et profitez de vos proches <3

Parler maintenant, doucement mais sûrement

samedi 16 décembre 2017 à 08:05

J’ai été bien silencieux sur mon nouveau job, la faute aux nombreux sujets qu’un changement d’emploi entraîne. Je vais commencer à en parler maintenant, doucement mais sûrement. J’ai fourni une part importante d’efforts durant 4 mois pour conserver ce travail, ça a payé, je suis confirmé.

Ironiquement à présent que je suis sur Linux à bosser sur des projets/outils libres tous les jours, je parle moins technique ici. En réalité je désire fortement partager ce que j’ai appris, des trucs et astuces, l’utilisation de certains outils, un ou deux projets dont je me suis occupé. Cependant la quantité gargantuesque d’informations que j’ai dû assimiler et la nécessaire réorganisation du passage de sysadmin Windows à Ingénieur Système Linux m’ont valu d’être très occupé mais aussi dispersé.

Je souhaite toujours faire des articles de qualité, il ne m’est pas possible en ce moment de traiter un sujet précis correctement car j’en gère 10 simultanément. Je prends des notes et je creuse, beaucoup. Les Mémos vont exploser, tout vient à point à qui sait attendre.

Le prochain article ne sera pas ce que j’appelle réellement « technique » car je suis en pleine recherche/construction mais j’espère qu’il vous intéressera tout de même et que vous y trouverez des informations dignes d’intérêt.