PROJET AUTOBLOG


Blog-Libre

Site original : Blog-Libre

⇐ retour index

Donald Trump à la rescousse du logiciel libre

dimanche 2 juin 2019 à 22:16

Vous n’avez certainement pas loupé l’affaire du désaccord commercial entre Etats-Unis d’Amérique et Chine concernant Huawei. Le gouvernement étasunien ordonne à des entreprises locales (filles ?) de ne plus commercer avec d’autres entreprises étrangères.

Ainsi l’entreprise chinoise Huawei n’aura plus accès à Android, le logiciel faisant tourner 80% des téléphones mobiles dans le monde actuellement. Microsoft est lui aussi mis à contribution et ne devra plus fournir de Windows à cette même firme chinoise. N’ayant aucune envie d’analyser la portée géopolitique des mauvaises relations sino-étasuniennes, je me focaliserais plutôt sur la mise en lumière involontaire projetée par Donald Trump sur le Logiciel Libre.

Et oui, le logiciel libre est l’alternative vers laquelle se tournent les victimes de l’histoire. Auparavant, la Russie, la Gendarmerie française et certaines parties prenantes dans le monde avaient décidé de se passer des services de Microsoft (Windows et Office) et de se tourner vers des distributions GNU / Linux et LibreOffice pour gérer leurs affaires. Les raisons énoncées sont la contrôle des coûts et le gain d’économie en licence (en évitant l’effet de rente versée au même opérateur, alias Microsoft), mais aussi de sureté nationale afin de ne pas dépendre de services fournis par une nation tiers. On le voit bien dans l’histoire Huawei-Trump, certaines entreprises de la tech californiennes sont intimement liées à la politique extérieure USA.

Huawei semble avoir lancé des travaux basés sur la partie ouverte d’Android afin d’équiper ses terminaux d’un système d’exploitation maison…

Du côté de l’Europe. RAS. L’Union Européenne n’a pas en son sein un fabricant mondial de téléphones, ni un fournisseur mondial de logiciels et ne compte pas travailler sur un OS souverain. Nous pouvons nous rendormir !

Trump par sa décision de punir Huawei en montrant les muscles a certainement fait beaucoup pour l’image et la reconnaissance de l’utilité des logiciels libres. On ne peut que l’en remercier.

Décalage horaire entre Windows et Linux en dual-boot

jeudi 30 mai 2019 à 18:30

En ce moment je m’occupe de tous les petits soucis que je rencontre sur GNU/Linux. Le pc fixe est en dual-boot, Madame utilise une session Windows, je suis sur Mint Xfce. Mint est à l’heure, la session de Madame affiche 2h de moins.

J’avais pris ce problème par dessus la jambe, réglé l’heure sur sa session mais après quelques essais, Windows affiche de nouveau 2h de moins. Pas évident de faire la corrélation entre Windows et Linux à cause du dual-boot.

On peut régler le problème du côté Windows ou Linux, je vous propose Linux évidemment : timedatectl --adjust-system-clock set-local-rtc 1. On vérifie ensuite qu’on a bien RTC in local TZ: yes en faisant timedatectl. À noter le Warning : The system is configured to read the RTC time in the local time zone. This mode can not be fully supported. It will create various problems with time zone changes and daylight saving time adjustments. The RTC time is never updated, it relies on external facilities to maintain it. If at all possible, use RTC in UTC by calling ‘timedatectl set-local-rtc 0’. En gros vous êtes bons pour faire les changements d’heure à la main. À présent vous retournez sur la session Windows, vous checkez l’heure et ça restera. Problème réglé.

On trouve le pourquoi en Français ou en Anglais (vous y trouverez aussi les manipulations à effectuer si vous préférez régler ça du côté Windows) : L’ordinateur stocke l’heure dans l’horloge matérielle de la carte mère. Windows utilise l’heure locale quand Linux utilise le temps universel coordonné (UTC). Il faut harmoniser l’heure de l’horloge matérielle entre Windows et Linux soit en passant Linux sur l’heure locale soit Windows sur l’UTC.

À noter que la solution recommandée est d’utiliser UTC sur Windows et Linux, c’est la solution que je vous conseille mais c’est celle qui demande des manipulations sur Windows.

Tendresse et autorité

jeudi 30 mai 2019 à 17:15

Jalousie

jeudi 30 mai 2019 à 16:15

Je me surprends parfois à être jaloux. Pas jaloux de la femme, des biens, du salaire, de la vie des autres, je ne suis jaloux que de la réussite intellectuelle et/ou professionnelle de certains.

Puis je me souviens de ma vie, de mes qualités et de mes défauts, de mes envies. Je me rends compte que je ne voudrais pas être la personne que je jalousais il y a 2 mn. Je suis bien dans mes pompes. Ça me fait penser à ces pubs où on se dit « ah ouais ce serait bien ce truc » puis 2 mn plus tard « mais en fait ça me sert à rien, j’en ai pas l’utilité ». Comme si pendant un bref instant notre esprit oubliait qui l’on est, qu’il est nécessaire de sortir son cerveau du mode veille.

Attention à ne pas confondre jalousie et envie. J’ai envie de vacances, de voyages, de temps libre mais je ne jalouse pas ceux qui en ont. À la place j’ai un fils ha ha ha.

La jalousie est absente de ma vie depuis un moment, j’avais oublié ce sentiment. Je l’ai ressenti en lisant De geek à directeur technique, pendant quelques secondes j’ai eu un pincement au cœur. Je me suis ensuite souvenu que j’avais horreur des réunions de X heures plusieurs fois par semaine, je déteste être en costard-cravate, j’apprécie le mentorat moins le management, j’aime la technique pas la gestion et au final j’aime ce que je fais. Dans notre société la réussite professionnelle est souvent vue comme l’exercice d’un job à responsabilité avec un gros salaire. Pour moi c’est faire ce que j’aime, gagner correctement ma vie et vivre dignement.

Pour vaincre la jalousie, la raison doit s’en mêler. On doit se convaincre, parfois seulement se rappeler qu’on ne peut pas tout avoir, être plusieurs personnes.

S’isoler du bruit

dimanche 26 mai 2019 à 09:15

Travailler en écoutant de la musique est devenu courant. On s’isole de l’environnement sonore dans lequel on est pour augmenter notre concentration (et notre confort) au travail.

Je ne connais pas de musique qui pourrait me convenir. Si elle ne me faisait rien ressentir, je ne l’écouterai pas. Je ne suis pas concentré, tout au contraire je suis DANS la musique. Spéciale dédicace à mon collègue qui me faisait sursauter quand il se mettait à faire de l’air drums.

Je me suis tourné vers les sons d’ambiance (récupérés avec youtube-dl) : Pluie et orage au jardin, Orage en mer, Pluie et tonnerre dans la forêt brumeuse. On trouve également des sites comme Noisli (j’épingle l’onglet) et des logiciels comme ANoise. Je règle finement le son (amixer get Master, amixer set Master 70%), je ne dois plus entendre et être dérangé par l’extérieur ni être déconcentré par le bruit du tonnerre ha ha.

C’est apaisant, ça permet d’être dans ses pensées, indispensable pour moi à la maison quand j’ai besoin de calme ou envie d’écrire.